Partager

0
0
A+ A-

ChaseR – Neuronoir

Spatiale, cybernétique et poussiéreuse, la neurofunk du discret ChaseR, de retour sur Ignescent, apporte de la hauteur à un style souvent trop abrupt.

ChaseR - Neuronoir

8.1

10

Par Antoine Arcade
Publié le 13 mars 2017 | 11:29

ChaseR fait partie de ces artistes à la notoriété injustement faible. Ses productions sont pourtant réellement intéressantes, dépeignant une neurofunk à grande influence sci-fi, comme l’illustre l’excellent « Subsidence », morceau fleuve atmosphérique qui a bien failli se retrouver dans notre Top 100 de l’année 2016. Malheureusement pour lui, son dernier EP risque de passer une nouvelle fois inaperçu, puisqu’il est sorti le même jour que des disques de Alix Perez & Skeptical, SpectraSoul, Total Science, entre bien d’autres. Ce release, son deuxième sur le jeune label Ignescent, n’a pourtant rien à envier à ceux cités plus haut.

Le premier morceau, « Imprint », s’inscrit entièrement dans l’univers de l’artiste. On y retrouve en effet ce grain poussiéreux caractéristique qui, mêlé aux sonorités plus tech, colle parfaitement au voyage d’un vaisseau spatial naviguant au milieu d’astéroïdes et de poussières cosmiques.
L’arrivée sur la planète, toute aussi poussiéreuse que son atmosphère, comme le suggère d’ailleurs l’artwork, est beaucoup plus hostile. « Mecha » est la piste la plus agressive du disque. Les stabs résonnant comme des coups et les vocaux belliqueux laissent imaginer un combat futuriste entre visiteurs et visités. Comme le calme après la tempête, « Neuronoir » prend le contrepied du précédent morceau, avec une basse parfaitement longiligne et des vocaux façon chœurs qui apportent une ambiance mystique à l’aventure. Le lien est rapidement tissé entre ce morceau, qui porte le titre de l’EP, et la structure quasi-religieuse mise en avant au centre de l’artwork. Enfin, le dernier titre propose une tonalité bien plus digitale que les autres pistes. Comme si au cœur de la structure gigantesque se trouvait un artefact technologique, objectif initial et finalité de la visite des protagonistes.

Neuronoir est certainement l’EP le plus abouti de ChaseR, et symbolise parfaitement la trajectoire que prend l’artiste depuis l’année dernière. En y ajoutant une importante ambiance tech, il contribue, aux côtés d’artistes comme le talentueux Kije, à casser l’image caricaturale d’une drum & bass russe parfois jugée ultra-violente et dépourvue d’intelligence. Pour notre plus grand plaisir.

Tracklist :

01. Imprint
02. Mecha
03. Neuronoir
04. Circumzenithal Arc

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top