Fracture – Velocity EP

1985 Music signe une nouveauté jungle explosive concoctée par Fracture avec la participation de la talentueuse Nah Eeto.

R-17177845-1612015803-8313.jpeg

9.0

10

Label

Genre

160
Par Agapē
Publié le 7 février 2021 | 14:19

Velocity, l’EP signé par Fracture est un des incontournables du moment. L’artiste a su de nouveau nous surprendre, nous faire danser et maintenir son niveau d’excellence. Ce succès vient du pari qu’il tient régulièrement de réussir à mêler les bases de la jungle/ drum & bass tout en y apportant des variantes prises à d’autres genres de la scène électronique.  Cette combinaison assure un résultat riche et qualitatif qui fait évoluer ce style vers quelque chose de novateur. On constate également que cette sortie fait écho à Unite, EP sorti en 2019 qui avait aussi marqué les esprits. Après une période plus solaire et très dynamique, Fracture sans ralentir l’allure nous entraine à présent dans des recoins plus obscurs de la jungle.

L’EP commence avec le titre « Shada Shada » qui nous permet d’introduire l’artiste Nah Eeto. C’est une chanteuse kényane principalement présente sur le label anglais Blah Record, activistes de la scène hip-hop alternative. Elle est très talentueuse et possède une voix singulière et pénétrante avec un flow incroyable à la hauteur des musiques qu’elle ponctue. Sa particularité est d’avoir une diction très mystique, tribale et rythmé et un timbre de voix à la fois grave et féminin. Cette spécificité vocale et stylistique se vérifie dans « Aunty, What Happened To Me », « Bila You » ou encore « Hunijui », qui lui donnent des airs imposants de femme amazone. Une marque de fabrique inscrite dans l’air du temps !

« Shada Shada » commence sur une ambiance intrigante et épurée, ponctuée par cette sonorité qui rappelle les premières productions jungle. Nah Eeto ouvre elle aussi la piste avec cette sorte d’incantation qui servira de refrain éponyme. Le drop est accompagné simultanément des couplets de la rappeuse. L’instrumentale est fortement marquée par des drum et shaker dynamiques, qui nous permettent d’apprécier une jungle traditionnelle modernisée par sa voix. On y retrouve clairement le coté dansant un peu sombre du titre « Back It Up » qu’avait produit Fracture en collaboration avec Rider Shafique et Sam Binga dans l’EP FDGD. De cet ensemble résulte un titre groovy et dansant. On peut remarquer un travail très structuré et mis en valeur par l’aspect incantatoire des paroles de Nah Eeto, dont le refrain entre vite dans la tête comme une ritournelle, amenant progressivement la machine à s’emballer.

Le second titre, « Avian », est moins obscur que le précédent et rappelle les rythmes un peu techno qu’avait exploré Fracture, notamment dans sa compilation Turbo sortie en 2019. C’est dans ce titre que l’on retrouve le clin d’œil à « Give Me Some Love » de l’EP Unite, avec ces bruits d’oiseaux. Cette piste reste très instrumentale mais plus effrénée que « Shada Shada », avec des basses qui poussent et établissent un tempo extrêmement dynamique. Ainsi on profite d’un son à la fois planant et entrainant, ce qui ne manque pas de recolorer l’ambiance.

Le troisième titre, « Latee Killer », est à nouveau plus obscur. Les basses sont beaucoup plus présentes, presque écrasantes. La mélodie rejoint un esprit quelque peu jump-up avec une voix qui répète « killer » pendant toute la durée de la piste. Ce n’est pas un titre dont on peut vanter la délicatesse mais il s’en dégage une grande puissance. Les kicks sont très dansants et la structure rythmique reste à la hauteur des titres précédents avec notamment ses basses déchainées. On sent que Fracture s’est lâché, ce qui apporte quelque chose d’amusant et de décontracté.

Enfin « Biscotti » clôt l’EP en mélangeant l’ambiance intrigante de « Shadda Shadda » avec l’énergie planante de « Avian » pour partir dans la folie de « Lattee Killer ». C’est un cocktail très réussi et explosif. Il conserve cette ligne de conduite traditionnelle avec un soupçon de synthés qui permet un voyage au sein des classiques de la jungle. C’est un titre efficace qui ne se cantonne pas qu’à un seul des univers présents dans l’EP, sa force étant bel et bien de tout réunir.

Ainsi Fracture nous a encore gâté avec cette production très variée qui aborde un bon nombre de thématiques musicales propre à l’artiste. La participation de Nah Eeto permet une superbe découverte en terme de vocaliste rap / hip-hop se mariant parfaitement avec la scène jungle. C’est un EP riche et dansant parfait pour rythmer n’importe quel moment d’une journée.

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top