Halogenix – Dragonforce EP

Avec Dragonforce, Halogenix signe à la fois sa consécration et montre pourtant des signes de facilité.

7.5

10

Par Martin Drazel
Publié le 28 mai 2020 | 10:54
Halogenix

Halogenix est un artiste que nous suivons depuis quelques temps (cf. son podcast dans notre série), nom qui circule sur toutes les lèvres de junglists dignes de ce nom. Ancien élément du trio Ivy Lab, c’est grâce à Goldie qu’il se démarque en solo avec l’EP All Blue, pour ensuite confirmer son identité avec l’intemporel Velvet EP, contenant l’énorme tube « Blej ». C’est toujours chez Critical Music que l’on retrouve Laurence Reading, pour un Dragonforce EP en demi-teinte. Il est complexe d’expliquer en quoi cet EP est à la fois la consécration de l’artiste tout autant qu’une certaine tendance à la facilité. Chaque titre, hormis l’éponyme « Dragonforce » qui possède une puissance d’impact dévastatrice, sonne quelque peu comme des redites de ses productions antécédentes – mention spéciale tout de même pour les vocalises délirantes de « Tekina ». Pourtant chaque titre dénote aussi d’une maîtrise technique indéniable, ce qui pose une question dont on vous laissera juger de la pertinence : l’important réside t’il dans l’efficacité déjà prouvée d’une certaine recette ou plutôt dans une prise de risque aveugle ? C’est un dilemme qui taraude énormément le milieu drum & bass ces dernières années, à l’instar de l’invasion du fog-horn dans les tracks de l’été 2019. Espérons que cette situation de statu-quo ne s’éternise point, et gardons une oreille sur les créations de monsieur Reading, qui possède toujours cette intégrité et cette créativité permettant de repousser les formes admises à leurs extrêmes. 

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top