Hubwar – Deep Earth LP

Figure emblématique de la scène bass française, Hubwar signe un second album de haute volée

8.8

10

Par Martin Drazel
Publié le 25 janvier 2019 | 12:44
nzn016

Si vous suivez un minimum la scène bass music française, Hubwar devrait faire partie de ces références discrètes, ces artistes qui consacrent leur temps à produire plutôt qu’à promouvoir. Plutôt silencieux depuis deux ans, le Lyonnais préparait en catimini un projet ambitieux : son second album intitulé Deep Earth, sorti sur son label Noizion Recordz. Conceptualisé comme un tour du monde en dix titres, Deep Earth détient une richesse impressionnante. Hormis l’aisance de Hubwar pour tout ce qui tient de l’agencement rythmique, l’artiste développe aussi son penchant pour les mélodies calibrées et autres basses ronronnantes. S’y ajoutent toutes ces influences plus au moins tribales qu’Anthony est parti glaner aux quatre coins du globe et en résultent des hybridations uniques telles que « Acid Ababa », « Nothern Mali » ou le très festif « Sambacraft ». Au-delà de ce savoir-faire métissé, le second opus de Hubwar démontre aussi sa facilité à composer à n’importe quel BPM. L’album passe par du deep dubstep (« Stone Henry » ou « Slow »), du 4/4 (« Nova Nova » et « Sambacraft »), se permet une bonne tranche de jungle / footwork dans laquelle on retrouve pèle-mêle des influences hindous (« Kudumbigala »), de la sueur amazonienne (« Far From ») ou encore une touche ghetto (« Bama District »). Deep Earth se referme sur une note ambiante avec l’océanique « Raining Bay », plaçant ainsi Hubwar parmi les acteurs incontournables d’une scène française florissante. Si un doute persiste, un simple coup d’œil sur la campagne de crowfunding qui a permis à l’album de sortir en vinyle (avec du rab s’il vous plait) devrait suffire pour convaincre les sceptiques !

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top