Partager

0
0
A+ A-

Interview + Premiere : Look For Device

Le 20 avril, le duo Bordelais sort sur le label 6Click Music son 3e opus, 333 Banq EP. La release party qui l’accompagnera le même jour réserve aussi de belles surprises. Autant les interroger pour en savoir un peu plus et leur demander un morceau en Premiere.

15055619_1149214298467429_5332480445867207272_n
Par Marco Kabbale
Publié le 6 avril 2018 | 13:01

Depuis déjà plusieurs années, le duo Look For Device fait dans son coin, presque secrètement, de l’electronica comme on en fait peu, pour ne pas dire « comme on n’en fait plus ». Quelques lives sur Bordeaux, d’où ils sont tous deux originaires, deux EPs à leur actif, Antony et Guillaume ont pourtant bien des choses à raconter derrière leurs synthétiseurs et autres boîtes à rythmes. D’ailleurs, après leur dernière sortie sur Kraftoptical Recordings en 2014, paraît le 20 avril 333 Banq EP sur 6Click Music. L’occasion d’une release party le même jour aux Vivres De L’Art à Bordeaux. Tâchons d’en savoir plus !


Tout d’abord, qui êtes-vous ?

Anthony: Donc je suis Anthony, 38 ans, j’ai grandi à Bordeaux, plus particulièrement rive droite.
Guillaume: 38 ans aussi, rive droite aussi !

Et votre rencontre ?

Anthony: Nous nous sommes rencontrés au collège, donc pote d’enfance depuis plus de 25 piges.
Guillaume: On a accroché de suite et créé notre premier groupe rock assez rapidement !

Le 20 avril aura lieu à Bordeaux la release party de votre dernier EP, 333 Banq EP à paraître sur 6Click Music. Pouvez-vous nous présenter cet EP et cette soirée ?

Anthony : Notre EP vient d’une envie de faire un genre de EP « live » : nous avons monté les morceaux avec un set up matériel plus réduit que les EPs précédents. L’idée était de monter des morceaux et de bosser le live en même temps. On a travaillé sur des tempos un poil plus élevé que d’habitude, avec comme idée de faire des morceaux plus dynamiques. Les morceaux ont été écrits en 2016 et finalisés en 2017.
Guillaume : Actuellement, nous sommes en train de finaliser un visuel pour la soirée du 20 avril. La release party se déroulera aux Vivres De L’Art (Bordeaux) avec pas moins de 3 lives : Pakun Jaran + Aya & Neverland avec un visuel de Samia Lamri, Shivafinger, Look For Device et 2 Dj sets : Jules Wells et Cristof Salzac !

Comment s’est faite la rencontre avec Cristof Salzac et Sonia Lafée (alias Sonia Keating), deux djs majeurs de la scène bordelaise des années 90-2000 et aujourd’hui à la tête de 6Click Culture ?

Cristof nous a découvert sur le net et par le bouche à oreille. Il a bien aimé notre son et a commencé à jouer de nos tracks sur ces mixtapes et à la radio. Il nous a ensuite invité dans son émission Histoires Sonores dont il nous a consacré un épisode. La rencontre avec Sonia s’est faite naturellement par la suite.

A l’écoute de vos morceaux, que ce soit sur cet EP, sur Idol EP ou encore Summer 13 EP, on ne peut que retrouver des influences marquées : les productions ambient et electronica sur le label WARP dans les 90’s (particulièrement Boards Of Canada, Plaid et Aphex Twin), les labels Rephlex ou encore Skam. Qu’est-ce qui vous attire tant dans ces sonorités ?

On a grandi et forgé nos oreilles sur ce son là, ça fait partie des bases de notre culture musicale en matière de musique électronique. On aime l’avant-gardisme que pouvaient avoir ces artistes dans les années 90, musicalement et esthétiquement (qualité des productions, arrangements, tonalité , design qui va autour). On leur doit beaucoup. Et c’est plus fort que nous : quand on prend des synthés, ça sonne comme ce que l’on a écouté à l’époque.

Que ce soit en termes de tendances, d’artistes ou de styles, qu’est-ce qui vous inspire actuellement ?

Anthony: Aujourd’hui, j’aime bien écouter les trucs comme Alva Noto, Fear Ratio, Alessandro Cortini, Nathan Fake. J’aime bien les prods bien léchées, pointues dans le son, ça me fascine.
Guillaume: J’écoute plutôt des classiques : AFX , Amon Tobin ou Boards Of Canada, mais en ce moment Meshuggah et Cannibal Corpse tournent en boucle !

Vos productions sonnent très « hardware ». Normal, quand on voit votre collection de machines. Pour les amateurs du genre, nous feriez-vous « visiter » votre studio ?

Anthony : Pour la petite visite de mon studio, on peut trouver chez moi entre autres les classiques de chez Roland : Juno6, SH-101, TR-606, un clone maison de TB-303. J’ai un Poly 800 key reverse modifié, un modulaire maison en 5u (filtre moog yu synth, etc ), un modulaire maison MFOS Ultimate Expander, un Virus TI2, un Nord Micromodular,… plein de pédales et racks en tout genre dédiés aux effets, … En software, c’est Ableton Live depuis la v1 et le Komplete de Native Instruments avec le contrôleur Kontrol… en gros !
Guillaume : Chez moi , on peut aussi trouver du Roland (SH-101,TR-606,TR-707,MC-808,…), du Yamaha (DX200,SK20,CS5,QY700,QY300,…), du Arturia (Beat Step Pro, Microbrute), du Casio (Vltone,MT65), du Doepfer (Dark Energy 1), du Korg (Monotron1, Monotron Duo, Monotron Delay, Kaoss Pad 3) un Access Virus B, un Stylophone 350s, une Xoxbox mode machine, un Bontempi ES4800, un Waldorf Streichfett,… Pour les effets, ce sont principalement des pédales de guitare(Boss, Ehx, Korg, Strymon, Bbe, Artec, Moog, …)

Quelle est la machine que vous n’abandonneriez pour rien au monde ?

Anthony : Je crois qu’on est vraiment amoureux de notre SH-101.
Guillaume : SH-101, sans hésitation !

Plus souvent en studio que sur scène, vous avez tout de même quelques dates à votre actif sur Bordeaux (Voïd, Espace 29, Iboat,..). A quand la tournée ?

Sans parler de tournée, on aimerait bien jouer ailleurs qu’à Bordeaux, dans des festivals ou autres. Le plaisir ultime serait de pouvoir jouer un jour à Londres, chez « nos papas » !

Pour finir, quelques sont les projets à venir ?

On va sûrement se remettre à la compo pour un EP avec des featurings au chant (scoop !), développer des projets plus personnels, faire des lives, acheter/vendre du matos… Look For Device, quoi !

Maintenant, passons à l’écoute de l’extrait de leur nouvel EP, « Munqualified Mrick Mest », qui n’est pas sans rappeler le maître Richard D.James.

Sorry, but this interview isn’t available in English.

Vous aimerez surement


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273