Partager

0
0
A+ A-

Kahn & Neek – Fabriclive 90

Avec Fabriclive 90, Kahn & Neek remplissent leur pari : délivrer une pièce unique, symbolisant leur terre natale, Bristol.

fl90-packshot_large

9.0

10

Par Guillaume Schillo
Publié le 28 novembre 2016 | 7:49

Bristol. Un nom qui résonne comme un mythe dans le milieu de la culture musicale. Berceau d’un pan entier du mouvement bass anglais, la ville a vu naître et s’épanouir des artistes comme Pinch, Peverelist ou encore Headhunter, qui dans la fin des années 2000, ont su révolutionner le son dubstep par leur approche plus sombre, allant chercher dans les influences de la techno ou du trip-hop, offrant au mouvement une sonorité unique, bien distincte des standards de l’époque. Aujourd’hui encore, le « Bristol Sound » n’a de cesse de détruire les codes pour mieux les reconstruire, et ce dernier Fabriclive 90, mixé par Kahn & Neek, ne déroge pas à la règle.

Quelques temps avant la sortie de ce dernier opus de la série, Kahn & Neek avaient souligné vouloir profiter des particularités de ce support pour nous offrir une sélection allant bien au delà d’un simple set de club traditionnel. Et il suffit d’entendre les premières notes de ce nouveau Fabriclive pour le comprendre. Portée par « Thin Joe » d’O$VMV$M et « BwoyTestVIP » de Jabu & SKRS, sortis respectivement sur Idle Hands et No Corner il y a de cela quelques mois, l’introduction nous transporte pendant pas moins de 6 minutes dans une sorte de limbe éthérée, pour mieux rebondir, ensuite, sur les premiers titres exclusifs de ce mix. En effet, pas moins de 14 des 28 morceaux de ce Fabriclive sont des dubplates, prouvant une fois de plus le labeur acharné de Kahn & Neek dans la sélection des morceaux, un travail qui leur a pris, de leur propre aveu, plus de six mois. Parmi ces exclusivités, on retrouve des artistes venant de leur label Bandulu, ainsi que du collectif Young Echo, comme ManonMars, Jabu ou Rider Shafique, et des musiciens proches du duo tels que Gantz, TMSV ou encore Commodo.

Oscillant entre grime et dubstep, allant parfois même chercher du côté de l’expérimental, la construction de ce Fabriclive est une pièce unique au duo Kahn & Neek. Un habile mélange entre un set de club calibré et un concert live destructuré, brouillant les pistes, cassant les codes, pour mieux nous transporter dans leur paysage musical, assombri par une lourde basse omniprésente. Au milieu de toutes ces exclusivités, on retrouve bien évidemment des titres du duo, mais aussi d’autres artistes comme The Bug, Kode9 & The Spaceape ou encore Mungo’s HiFi, qui étendent encore plus loin le spectre sonore de ce Fabriclive. A l’écoute, nos repères sont mis à mal, on ne sait pas vraiment sur quel pied danser, mais c’est bien là l’objectif de Kahn & Neek : détruire les frontières, afin d’offrir un ensemble unique et sans limite, représentatif de ce qu’est le son de Bristol. A noter aussi, les enchaînements entre certains morceaux, avec de gros « breaks » soudains entre deux titres totalement différents, ayant pour effet de retourner complètement l’atmosphère dans laquelle on s’était plongé, à la manière d’un électrochoc. L’exemple le plus concret étant la transition entre « Nuke The Threat » de ManonMars, un morceau grime/trap à la sauce Young Echo, et « Shaitan » de Gantz, une fresque électronique déstructurée qui rappelle les sons les plus hallucinés d’Autechre.

Dans son ensemble, ce Fabriclive 90 est sombre, lourd, presque oppressant. Même dans les parties plus conventionnelles et calibrées club, il subsiste un sentiment de noirceur. Aucun morceau n’a été choisi au hasard, et il n’y a pas un seul moment où la ligne de basse se brise, même dans les transitions les plus improbables. Cette cohérence générale, malgré un aspect parfois très déstructuré, démontre non seulement le talent indéniable de Kahn & Neek, mais aussi que l’on peut proposer un ensemble homogène de musiques hétéroclites, une chose que certains DJs aujourd’hui tendent à oublier, en calibrant malheureusement leurs mixes dans un seul genre ou un seul tempo. On pourrait sans problèmes classifier ce Fabriclive dans la catégorie dubstep ou grime, mais il va bien au-delà de ça. C’est un paysage urbain que le duo a semblé vouloir retranscrire en musique, celui de Bristol. Un paysage urbain qui prend malheureusement fin au bout de 74 minutes, après une vague de grosses exclusivités, comme l’ultra-grimy « Scorpion’s Mask » de Hi5Ghost ou encore le psychédélique « Hungry Ghost » de Jabu. Une fin qui s’amorçe d’ailleurs de la même manière que l’introduction, dans une sorte de brume éthérée, avec « Dial Tone » de VMOS et Boofy, un son très vaporeux, directement contrebalancé par l’excellent remix de « Topper Top » du duo, et enfin, comme un symbole, le mythique « Ghost Town » de Kode9 & The Spaceape, qui vient terminer cette balade sonore dans les rues de Bristol, avec Kahn & Neek en guise de tour-opérateur.

Kahn & Neek ont donc réussi leur pari : délivrer une pièce unique, symbolique de leur terre natale qu’est Bristol. Un mélange parfait, qui oscille entre les genres, les tempos et les atmosphères, tout en étant exceptionnellement homogène. Avec une sélection des morceaux parfaites, et un gros lot d’exclusivités, ce Fabriclive 90 de Kahn & Neek est d’ores et déjà devenu une pièce maîtresse dans le paysage de la bass music anglaise. Un bout d’histoire gravé sur CD.

Tracklist :

01. O$VMV$M – Thin Joe
02. Jabu & SKRS – BwoyTestVIP
03. ManonMars – Nuke The Threat
04. Gantz – Shaitan
05. Kahn – Polar ft. Rider Shafique (Gantz Remix)
06. Mungo’s Hi Fi ft. Charlie P – Rules Of The Dance (JD Remix)
07. Lamont & Boofy – Walkin’ Round Ere
08. Gantz – Temple Meads
09. Ishan Sound & Rider Shafique – Highest VIP
10. Boofy – LVX93
11. Pinch & Kahn – Send Out
12. Jamakabi – Hot It Up (Kahn & Neek Remix)
13. Jook – Juice
14. TMSV – Shallow Breath
15. O.B.F – Ram Dance
16. The Bug – Fuckaz feat. Spaceape
17. Youngstar – Bongo (Kahn & Neek Remix)
18. Kahn & Neek – Acting The Goat
19. Gemmy – The Set Up
20. Hi5Ghost – Scorpion’s Mask
21. Young H – We A Talk feat. Dread MC & Rider Shafique (Ishan Sound Remix)
22. Lemzly Dale – No Long Talk (Kahn & Neek Remix)
23. Commodo – S Is For Snakes
24. Kahn & Neek – Damascus
25. Jabu – Hungry Ghosts feat. Chester Giles
26. VMOS & Boofy – Dial Tone
27. Sir Spyro – Topper Top feat. Teddy Bruckshot, Lady Chann & Killa P (Kahn & Neek Remix)
28. Kode9 & The Spaceape – Ghost Town

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top