Kusp – Dynasty EP

Avec le Dynasty EP de Kusp, partagez un moment de drum & bass deep et liquid ancré dans une thématique à la fois mystique et orientale

8.0

10

Par Alexandra Ldm
Publié le 10 février 2020 | 12:44
Drum n Bass

Kusp est un DJ et producteur issu de scène anglaise, récemment invité sur la BBC avec le renommé René La Vice,  présenté par l’incontournable label UFK, il est présent aux événements les plus attractifs du milieu. C’est sur le label Detail Recordings que l’artiste présente un travail d’une certaine maturité. L’EP est composé de quatre titres sur une durée totale d’une vingtaine de minutes mélangeant une originalité déjantée et une composition extrêmement subtile.

Ce premier titre « Opium » est mystérieux et prenant, il nous emmène à l’autre bout du monde. Soudain le premier coup part et lâche un kick qui trottine sans perdre de temps. Des basses à la fois sulfureuses, presque électriques et légèrement intrigantes l‘entourent. S’intègrent au tableau des voix voilées et quelques cithares orientales. De belles basses ne manquent pas d’encadrer le tout. On se retrouve pris par une atmosphère inextricable, dans laquelle on se laisse porter, comme envoûté. La qualité des sonorités est pratiquement palpable, et l’enchaînement est très fluide. C’est sur les derniers mots d’une cithare que l’on passe à la seconde partie.

Le second titre, « Not Who You Are », débute sur une mesure de synthés, quelques kicks et une voix susurrant des sortes d’incantations. On reste complètement dans le registre psychédélique avec une ambiance vaudou, chamanique. Le premier drop est lâché, en parfaite harmonie avec la voix, déroulant un style très deep/liquid. La mesure continue et prend son temps pour s’installer. Des petits claquements de doigts viennent briser cette sensation de brume, pour laisser jaillir une succession de basses.

Le troisième titre éponyme du single, commence sur un très beau jeu de guitare et une tablature rythmée sans être agressive grâce à sa mélodie. On tombe dans un style zen et apaisant, entrecoupé spasmodiquement par la venue de violons graves. C’est un mouvement très original et adroit, qui enjoint à cette atmosphère globalement légère une certaine gravité. Le champ musical est en concordance avec les deux précédents titres. C’est sur un petit nuage que l’artiste nous mène à la dernière phase de son travail.

L’introduction de « XO », dernier titre de l’EP, revêt un caractère bien ghetto notamment grâce à la participation vocale de SMB. C’est avec un flow très fluide que la basse part de manière surprenante sur une dynamique trap/halftime. L’ensemble est frappé d’une touche lumineuse, qui donne envie de se balancer. Derechef, la qualité est sans conteste, même si le tempo plus lent détache ce titre du reste. C’est sur ce soupçon d’originalité Kusp nous quitte, nous laissant un peu sur notre faim…

Dynasty procure une dynamique calme et en même temps entraînante, c’est un EP qui s’écoute partout et sans modération. Kusp est toujours une source de belles découvertes !

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top