Partager

0
0
A+ A-

Lil Jabba – MiZO

Lil Jabba revient avec MiZO pour nous hanter de nouveau, s’émancipant par la même occasion de ses racines footwork.

mizo lil jabba

8.1

10

Par Lisa Haouat
Publié le 3 mai 2018 | 10:27

La semaine dernière, Lil Jabba se prêtait dans nos colonnes à l’exercice de la playlist, nous partageant à cette occasion des morceaux de choix, piochés dans des styles différents tels que le garage, la jungle ou encore le hip-hop. Nous mettons à l’honneur une seconde fois le producteur et peintre, affilié à Teklife et Local Action, avec cette chronique de MiZO, son nouvel EP pour GetMe!. Ces six nouveaux titres sont l’occasion pour lui de poursuivre le dessein qu’il avait entamé avec son album Grotto, sorti il y a 1 an et demi en plein Halloween : celui de nous hanter en instaurant des atmosphères hautement inquiétantes, tout en s’émancipant en partie du footwork, teintant alors ses productions d’influences garage sans s’y restreindre pour autant.

Avec « WiCKet », track introductive, Lil Jabba peint un paysage industriel et horrifique à l’aide d’une large palette de samples : bris de glace, coup de gongs et autres bruits de moto et de tronçonneuses s’y entrechoquent pour un morceau cinématique. Dans « DisTilleR », c’est une rythmique garage accompagnée de basses profondes qui vient donner chair à un morceau ponctué de hautes fréquences fortement anxiogènes. « Hot Bloc », lui, vient flirter du côté de l’acid avec sa bassline sautillante, qui devient au fil du morceau plus pressante et intense. La fin introduira des vocals hachés et imperceptibles qui se feront de plus en plus présents au fur et à mesure du morceau, participant à cette impression d’étrangeté. Dans « WouND », le morceau suivant, mêmes motifs dénués de sens : des voix extra-terrestres qui ne semblent vouloir rien dire de sensé, qui s’étirent, tantôt pitchées vers le haut, tantôt vers le bas; on ne sait définitivement pas dans quel endroit douteux nous avons atterri : est-ce un vieux château orné d’effroyables gargouilles dont on doute être réellement inanimées, ou un étang boueux peuplé de créatures aquatiques hybrides et hors du commun ?

Gravitant à quasiment 130bpm comme la plupart des autres morceaux, il est difficile de ne pas penser à Keysound en écoutant « ForeST EdGe » et son garage sombre. Le morceau éponyme, plus paisible, nous permettra finalement souffler quelque peu, même si ses nappes et ses mélodies plaintives nous laissent présager un retour en eaux troubles. Finalement, c’est un pattern hip-hop inattendu qui fera son apparition pour clore cet EP, laissant penser que Lil Jabba n’a pas fini de se jouer des styles. Avec MiZO, il nous offre ainsi un EP qui abonde aussi bien d’influences que d’ambiances différentes, gardant malgré tout une certaine homogénéité et un son immédiatement reconnaissable, singulier et lugubre.

Vous aimerez surement


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273