Partager

0
0
A+ A-

Nicolas Jaar – Sirens

Nicolas Jaar délaisse encore un peu plus le downtempo traditionnel sur Sirens pour nous dévoiler une musique intrigante, farfelue mais efficace, sans perdre sa sensibilité déconcertante.

76126-1

8.9

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 29 octobre 2016 | 8:46

Durant cette rentrée chargée en sorties musicales, le nom de Nicolas Jaar, et de son deuxième album, Sirens, ressortent. Si le jeune producteur américano-chilien était déjà connu avant la sortie de son premier album au sein de la scène new-yorkaise, c’est bien Space is Only Noise qui va le faire connaître du grand public, en mettant tout le monde d’accord sur les qualités de production de l’artiste. Car avec le temps, Space Is Only Noise est devenu un disque de chevet incontournable, sa puissance mélancolique et méditative ne s’essoufflant pas d’un poil au fil des écoutes. Si Sirens diffère en bien des points de son premier long format, il risque de s’avérer tout aussi essentiel dans sa discographie, ainsi que dans la nôtre.

« I think we’re just out of time », chante Jaar pour ouvrir son album. Après quatre minutes d’introduction, le morceau prend forme, les notes au piano apparaissent plus claires mais restent tout comme sa voix légèrement voilées. Avec « Killing Time », fresque de plus de dix minutes, le Chilien vient poser son univers comme il sait si bien le faire, empli d’une mélancolie et d’un spleen envoûtants, portés par un downtempo léché et luxuriant qui nous fait succomber facilement à ces atmosphères suaves.

Mais Sirens se révèle plus ambitieux que son prédécesseur par la nature et la variété des morceaux, terrains d’expérimentations sonores sur les textures. Ces dernières enlacent les différents instruments présents et donnent un relief, une finesse de production qui n’avaient pas encore été atteints par le producteur. « Three Sides Of Nazareth » ainsi que « The Governor » et « No » illustrent parfaitement cette ambition avec leur instrumentation si singulière. Le downtempo s’efface sur « Three Sides Of Nazareth », laissant apparaître un côté plus rock et joueur qui contraste avec la douceur de « Killing Time ». Idem sur « The Governor », perle future-jazz où le beat prend un rythme encore plus effréné, tandis que « No » adopte un rythme chaloupé proche du reggaeton.

L’ambition de ce disque se vérifie aussi par la nature des propos chantés par Nicolas Jaar. Sirens est un album politisé, engagé, et ses textes, en plus de cette atmosphère étouffante, créent une proximité avec l’auditeur. Nicolas Jaar se découvre sur ce long format et dévoile ses idées, issues de ses rencontres et de son passé. La jaquette de Sirens provient d’ailleurs d’une œuvre de son père, le cinéaste Alfredo Jaar, comme pour illustrer de quoi va être constitué l’album. Sur « Leaves », c’est un enregistrement sonore d’une discussion entre Nicolas Jaar encore enfant et son père, tandis que sur « No » , Nicolas nous parle du passé politique en Chili avec le célèbre référendum du « Non » mettant fin au régime de Pinochet. Dernier morceau de l’album, « History Lesson » n’est pas moins révélateur sur les sentiments de Jaar par rapport à la société moderne : morceau aux allures extrêmement kitsch, on y entend la voix de Nicolas Jaar nous parlant de l’absurdité de la condition de l’homme, condamné à répéter ses erreurs, instaurant de fait un humour noir et un malaise contrastant avec la facilité artistique du morceau.

La hype qui s’est formée autour de lui ces dernières années n’aura donc pas impacté le Chilien, qui nous propose un second album dans la lignée du précédent. Car si Space is Only Noise n’a pas vieilli, Nicolas Jaar, lui, si. On sent plus de maturité dans ce jet, et malgré ce sentiment de solitude et de distanciation par rapport à la société, on ne s’est jamais senti aussi proche du compositeur. Doté d’un bon goût certain, d’une ambition nouvelle, Sirens est une aventure humaine sur l’aventure humaine. À écouter et réécouter.

Tracklist :

01. Killing Time
02. The Governor
03. Leaves
04. No
05. Three Sides Of Nazareth
06. History Lesson

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top