Retour sur CHRONOSTASIS (Franck Vigroux et Antoine Schmitt) IRCAM live au Centre Pompidou - SSS / SeekSickSoundSSS / SeekSickSound

Partager

0
0
A+ A-

Retour sur CHRONOSTASIS (Franck Vigroux et Antoine Schmitt) IRCAM live au Centre Pompidou

On revient en quelques mots sur la nouvelle création audiovisuelle de Franck Vigroux et Antoine Schmitt, Chronostasis, après leur performance au Centre Pompidou le 7 mars.

FVmichael_kelleners
Par Antonin Bohl
Publié le 20 mars 2018 | 11:43

Nous avons gracieusement été conviés mercredi 7 mars 2017 à découvrir la nouvelle création audiovisuelle de Franck Vigroux, Chronostasis, en duo avec l’artiste visuel Antoine Schmitt. Ce soir là, nous assistions également à Codec Error une composition d’Alexander Schubert alliant musique, lumière et chorégraphie qui s’attache au corps de l’interprète et à sa représentation à l’ère numérique.

Compositeur et improvisateur français influent sur les sphères de l’électronique noise, Franck Vigroux est aujourd’hui reconnu pour ses performances audiovisuelles transdisciplinaires associant musiques électroniques, improvisation et spectacle vivant. Chronostasis est sa cinquième collaboration avec Antoine Schmitt, portée par un concept ainsi introduit : « la chronostase est une illusion cérébrale touchant les neurones dédiés à la prédiction immédiate du futur et à l’écoute de la musique, pendant laquelle le temps semble s’arrêter. Mais le temps est élastique et un élastique étiré reprend toujours sa longueur initiale »La performance audiovisuelle du duo pousse cette logique à son terme en dilatant à l’extrême un instant présent catastrophique, par des étirements et des inversions du temps sur toute la durée de la performance. L’instant présent se fige et se diffracte indéfiniment, le passé et le futur cessent d’exister.

Après la performance (au sens littéral du terme !) torturée et envoûtante d’Alexander Schubert, la salle, comble, est décontenancée. La demi-heure parfaitement maîtrisée des deux percussionnistes et du contrebassiste, accompagnée d’effets stroboscopiques et d’une composition électronique imprévisible et glitchée, donne une saveur particulière au silence. Le temps n’est plus. 1 seconde est une minute, 1h est une seconde. L’atmosphère est propice à accueillir une création dont l’enjeu même est la distorsion du temps.

De par son enjeu et les conditions nécessaires pour appréhender une oeuvre comme Chronostasis, une traduction écrite peut sembler vaine et fade. Cependant, notre ligne éditoriale nous a toujours poussé à la découverte des musiques électroniques sous toutes leurs formes, diverses et complexes, célébrées et méconnues, timides et insolentes. Chronostasis est ainsi un voyage intersidéral, aux envolées noise puissantes, à la croissance exponentielle, dont les textures sont merveilleusement rendues par un système sonore de haute qualité, permettant au spectateur l’immersion indispensable à ce type de représentation. Antoine Schmitt illustre l’oeuvre avec une vidéo générative d’une explosion rejouée à l’infini, en jouant avec le cours temporel, le ralentissant, l’inversant. Bien que tirant un peu sur la longueur, la représentation est parfaitement maîtrisée et l’expérience profondément marquante. Le caractère unique du live transcendant encore un peu plus le rapport singulier de l’oeuvre avec le temps. Si vous en avez l’occasion, allez donc vous oublier avec Franck Vigroux & Antoine Schmitt, le voyage dans le temps n’a jamais été si préhensible.

En attendant, son nouvel album Barricades sur Erototox recordings (USA) est sorti fin décembre, et paraîtra prochainement un nouvel EP, Désastre, sur Jezgro (Merzbow, Justin Broadrick).

Vous aimerez surement


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273