Partager

0
0
A+ A-

SSS Podcast #301 : Manni Dee

On a laissé les clés de notre 301ème podcast à Manni Dee : au programme, déluge de techno saturée et de kicks distordus.

Label

Genre

Liens

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 12 décembre 2017 | 12:57

A l’instar d’autres artistes de sa génération – celle apparue au tournant des années 2010 –, Manni Dee a fait ses débuts dans la scène bass britannique avant de se tourner progressivement vers un son techno. Chez l’artiste londonien, cette évolution s’est néanmoins produite de manière graduelle, chaque sortie marquant un nouveau pas dans une évolution vers un style plus affirmé et plus personnel. Surtout, à chaque étape, Manni Dee a su infiltrer dans ses productions de nouvelles tendances, produisant des synthèses originales, toujours légitimement récompensées par des signatures sur quelques uns des meilleurs labels des différents styles dans lesquels il s’est successivement inscrit, de 2nd Drop à Osiris Music et, plus récemment, Perc Trax, sur lequel l’artiste a trouvé une maison adaptée à sa musique actuelle. Manni Dee s’est en effet rapidement affirmé comme l’un des premiers partisans d’une tendance au durcissement de la techno, que ce soit en solo ou aux côtés d’Happa dans son projet Habits of Hate.

Sans recherche vaine d’une agressivité superflue, Manni Dee a su mettre en exergue des influences puisées dans le hardcore ou le post-punk pour produire un son combinant déluge de saturation, kicks imposants et BPM élevés, et montrant sa maîtrise des dynamiques à l’œuvre. Récemment illustré par son excellent Throbs of Discontent chez Perc Trax, ainsi que par son Your Public Image paru cet été chez Leyla Records, c’est bien ce son que l’on retrouve dans ce mix de l’artiste pour notre série. L’introduction suffit à prendre la température : plutôt que de laisser les kicks mener l’assaut d’emblée, c’est dans une atmosphère malsaine fondée sur une cascade de voix puis de cris punk que nous sommes accueillis. La suite n’en sera que plus terrassante : à partir de cette base, percussions distordues et riffs grésillants se fracassent les uns contre les autres, tirant par moments vers l’EBM, l’indus ou la noise. Si l’artiste sait ménager quelques moments de répit, la tendance est à l’irrépressible montée en puissance, dans le degré de saturation comme dans la puissance de kicks d’ascendance hardcore. Un mix à l’image des productions de Manni Dee : torrentiel et déchaîné.

Télécharger le podcast

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top