V/A : Sick Music 2019

Sick Music 2019 l’album de Hospital Records : un concentré d’énergie à l’état pure

Sick Music 2019

8.0

10

Par Alexandra Ldm
Publié le 9 février 2019 | 13:41

Une belle mise en bouche en ce début d’année 2019, que le label Hospital Records ouvre avec son projet Sick Music. Cette année annonce beaucoup de créativité, de bonne volonté et une humeur joyeuse pour la drum & bass.  C’est avec plaisir que nous partageons le travail d’un panel varié d’artistes du genre, comme Anile, Lakeway ou encore Logistics et qui ont pour objectif de se rassembler autour d’un album aux dimensions pantagruéliques, sorti le 25 janvier. Une sélection triée sur le volet, décomposée en six parties d’environ trois tracks, disponibles notamment sur vinyle. C’est avec certitude qu‘on peut faire confiance à une équipe de travailleurs acharnés et passionnés dévoués à cette musique.

C’est Benny L, un artiste qui ne manque pas de talent qui ouvre la marche avec son track « Police in Helicopter », un remix de John Holt. Un retour aux origines qui ne fait jamais de mal et fait commencer le voyage en Jamaïque. Des basses neurofunk loin d’être mignonnes mais qui donnent envie de danser à corps perdu au rythme d’une voix typique des MCs jamaïcains. Il est ensuite succédé par deux tracks aux voix planantes et vaporeuses ainsi que des basses fortes et affirmées. Une explosion sonore qui nous conditionne pour un décollage imminent. Attention, le périple ne fait que commencer ! C’est « Funkopolis » qui prend la suite, un son de notre cher London Elektricity, pionnier de la scène et fondateur du label, qui nous fait l‘honneur de partager son expérience de cow-boy londonien. Sur un départ plutôt liquid, un rythme entraînant vient prendre le relais, mélangeant des lignes de basses neurofunk et tribales. Pourtant une mélodie instrumentale reste au rendez-vous avant de thématiser le tout sur une ambiance sonore tout droit sortie d’un James Bond ou encore de son homologue déjanté Austin Powers. C’est une porte ouverte à trois autres tracks funky, jazzy et tribales avec des MCs qui donnent envie de se trémousser sans fin à des kilomètres de notre stratosphère.

Une ambiance neurofunk s’homogénéise progressivement avec des lignes de basses qui ne ménagent pas, et nous emportent dans les méandres plus terre à terre de la drum & bass. Un interlude planant et calme du Brésilien S.P.Y. nous prépare cet atterrissage souterrain. L’enchaînement continue son cours et nous plonge de plus en plus dans l’underground, avec Lakeway, Grafix et Logistics, dans une humeur toujours plus profonde aux basses féroces. Les tons s’enfoncent dans les sous-sols, pour laisser un aspect plus deep de la drum & bass s’exprimer. La tension atteint une forme de catharsis, et retombe avec un clin d’œil à la jungle. Un drop planant, puis un track pratiquement liquid, prennent la relève. Un moment plus calme qui permet de rependre son souffle sur une sélection très jazzy que Pete Cannon entonne, en gardant ce rappel jungle et avec en supplément des tintes séraphiques. Ce sont de belles retrouvailles avec la bien connue intelligent jungle, une branche mère de la d&b très poétique.

A l’image des montagnes russes un style neuro, très rythmé et entraînant, reprend le dessus et nous relance sans merci dans le périple. Le track « Untold History » remonte l’ambiance en pic à des années lumière de la terre. L’album nous laisse sur un triptyque très doux. On se perd au rythme d’une musique tout à fait surprenante, faisant parfois penser à des sonorités glitch-hop, au rythme légèrement saccadé. On se laisse doucement porter dans l’atmosphère, guidé par un vent doux et parsemé de voix harmonieuses complètement emprises de leurs flows. L’album finit en beauté sur une dernière musique intelligent jungle riche en tonus qui permet d’apprécier une ultime danse.

 

Sick Music 2019 est un album qui vaut le détour et qui est à la hauteur de toutes les attentes. On y retrouve tout les styles de la drum & bass. Une variation inouïe au niveau de l’intensité, du goût, ou encore de l’atmosphère. Un régal en ce mois de janvier qui redonne de l’énergie pour la fin de l’hiver. Une dégustation sans déception, que vous saurez sans aucun doute apprécier.

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top