Partager

0
0
A+ A-

Zwei Kreise – Silvarum / Rvlen

Zwei Kreise signe un double EP réussi, bâti autour de deux blocs distincts et invitant à des écoutes répétées afin de tenter d’en saisir tous les infimes détails.

zwei kreise

8.4

10

Label

Genre

IDM
Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 18 février 2017 | 13:07

Musicien prolifique et touche-à-tout, Zwei Kreise a publié en trois ans plus d’une dizaine de sorties en tous genres, mêlant longues plages d’ambient, edits de Death Grips ou expérimentations rythmiques, distillées sur Bandcamp ou sur le label Recycled Plastics. En attendant un nouvel album prévu pour le printemps sur Quanta Records, c’est chez Jacktone Records que le Français, désormais délocalisé à Tokyo, publie Silvarum/Rvlen, double EP composé de huit titres d’explorations sonores en eaux troubles.

Première partie de l’ensemble, Silvarum s’ouvre sur les râles percussifs d’« Insignant », répétant inlassablement leur lourd roulement. L’attente ainsi suscitée trouve un exutoire sur le titre suivant, « Navis Bellica », qui, tout en laissant des kicks imposants au coeur de l’espace sonore, complexifie la grille rythmique, évoquant presque l’époque Tri Repetae d’Autechre en mêlant lignes percussives enchevêtrées et usage infini de la répétition et des micro-variations. La machine est dès lors lancée, ce martèlement caractérisant à nouveau le très bon remix d’« Insignant » par Peter Seligman, aux textures plastiques, puis l’excellent « Quadrum », qui clôt Silvarum sur une nuance aérienne. Rompant avec la pesanteur des premiers titres, « Quadrum » en reprend les éléments constitutifs tout en laissant filtrer une lumière nouvelle, faisant appel à des boucles mélodiques et pads vaporeux.

Tout en refermant Silvarum, « Quadrum » constitue une parfaite transition vers Rvlen, seconde moitié de l’oeuvre justifiant sa coupure en deux parties. Le changement est, de fait, immédiatement palpable. Dès les premières notes de « kelpe », la tension retombe, le tempo s’affaisse, laissant place à une forme d’apaisement porté par une superbe ligne mélodique, qui survole des percussions réduites au strict nécessaire. Frappant, le contraste avec les quatre titres précédents a pour effet de décupler les sensations induites par le titre. Zwei Kreise démontre sa maîtrise des éléments qui composent sa musique, introduisant en cours de route des hi-hats qui semblent à la fois décalés et systématiquement en rythme. Touchant à la perfection du genre, « kelpe » ouvre la voie à d’autres titres inscrits dans la même ligne. Après un vertigineux « Vue Stream », « Take Cover » se démarque également par la beauté de ses sonorités synthétiques délicatement entremêlées.

A titre de conclusion, Zwei Kreise propose avec « ulwem » une nouvelle preuve de ses talents, édifiant patiemment une pièce en forme de bercement, dont les vagues mélodiques reviennent, immuables, s’échouer dans nos tympans. Un épilogue réussi pour un double EP du même niveau, bâti autour de deux blocs distincts mais perméables, disposant d’atmosphères propres mais s’enchaînant de manière logique. Une œuvre à écouter en boucle afin de tenter d’en distinguer tous les détails, dans l’attente du prochain album de l’artiste.

Tracklist :

01. Insignant
02. Navis Bellica
03. Insignant (Peter Seligman Remix)
04. Quadrum
05. kelpe
06. Vue Stream
07. Take Cover
08. ulwem

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top